L’information spectacle



La presse est le reflet d’une société sur laquelle est posé son regard… Combien de fois ai-je entendu cette affirmation, que dis-je, ce postulat ! Alors regardons la presse pour comprendre la société… Le risque d’erreur des jeux de miroir serait certain.
Mais regardons la presse pour ce qu’elle est. Une évolution est en marche, celle des émissions associant jeux télévisés et informations. Le quizz nouveau permet de regrouper une personnalité politique (dans le vent puisqu’elle est là) avec un artiste ou encore mieux avec des journalistes présentateurs. Ainsi, l’animateur, un authentique journaliste professionnel car il est indispensable d’affirmer la crédibilité de la démarche, interroge sur des questions d’actualité et essaye d’épingler la personnalité politique invitée.
Le scepticisme des français sur le sérieux et l’indépendance de la presse n’est plus à souligner. Je ne sais pas si cette innovation modifiera le sentiment dominant…
Découverte supplémentaire, une autre chaine de télé va proposer une série d’interviews de politique fiction. Un nouveau genre lancé il y a quelques années par la télévision belge annonçant la fin de l’état belge et ses conséquences. L’actualité présente se rapproche de la fiction.
De cette dernière phrase, un nouveau postulat peut se définir. Alors le pas est vite franchi puisqu’une série « Bonjour monsieur le Président » va débuter avec l’interview fiction d’un actuel candidat à la candidature à la présidentielle de 2012. Cette interview sera réalisée par deux journalistes confirmés.
A l’évidence, la série sera longue car nous ne manquons pas de personnalités désireuses de se faire élire à l’Elysée. Deviendra t-elle au fil du temps le passage obligé pour décrocher la fonction comme l’est devenu le débat télévisé des candidats du deuxième tour de l’élection ? L’information devient un spectacle et surprendre est sa règle. Assurément nous aurons d’autres surprises car nous ne sommes encore loin de la grande élection de 2012.

Yves Espaignet