Filière industrielle/ La lumière, un nouvel atout pour Lyon



François Corteel, Président du Cluster Lumière/ d.r.

Derrière un spectacle de lumière, il y a des créateurs et des ingénieurs. Aussi, la Fête des Lumières, attirant en décembre plus de 3 millions de visiteurs constitue t’elle également une vitrine attractive dévoilant les savoir-faire et les innovations de ce qui est désormais une véritable filière industrielle d’avenir.
François Corteel, Délégué régional d’EDF, élu à la présidence du Cluster Lumière en 2012 peut se féliciter de la dynamique de croissance manifestée par ce groupement d’acteurs de l’industrie de la lumière et de l’éclairage, dont l’implantation devient nationale, même si le noyau dur du cluster se situe au sein la métropole lyonnaise. Lyon a su prendre avec succès le virage technologique de l’éclairage led.

Le pôle de référence en éclairage

Cette « révolution de la lumière » a suscité de nouveaux champs d’application ; elle s’est trouvée confortée par l’exigence économique de diminuer la consommation énergétique tant pour son coût que par l’exigence de modes durables y compris dans l’éclairage.
Rappelant à l’occasion du salon professionnel Lumiville les priorités d’action du cluster que sont « la recherche de la qualité et de l’innovation industrielle afin de mettre cette révolution au service de tous », le président du Cluster Lumière souligne la « solidité du réseau » et le fait d’être reconnu y compris à l’international « comme le pôle de référence en éclairage, au service d’un urbanisme durable ».
Ainsi s’explique l’essor de la filière depuis 2008, dont la logique d’action et ce, dès le départ, a été de favoriser l’innovation par une démarche stratégique de travail en concertation. Les groupes collaboratifs ont généré cet atout de compétitivité que possède la place lyonnaise dans les domaines de l’éclairage urbain, des éclairages commerciaux et celui de l’immobilier d’entreprise.
Cette logique se poursuit avec l’ouverture d’un outil unique en Europe, la plateforme d’innovation technologique PISEO. L’obligation de conserver un temps d’avance dans les applications de ces technologies que sont les lampes fluocompactes, les leds, l’électronique de contrôle ou encore la gestion informatisée de l’éclairage.

L’atout du Lyon Light festival forum

Le Palais de la Bourse, siège de la CCI Lyon accueille une nouvelle fois les participants du Lyon Light festival forum (du 6 au 8 décembre). Ce carrefour original, véritable convention d’affaires, permet aux villes organisatrices de festivals dédiés aux arts de la lumière et de l’éclairage d’échanger sur les techniques et les créations réalisées. Art et science sont conjugués permettant aux créateurs de pouvoir ainsi décrocher des contrats de représentation et aux entreprises d’exporter leurs produits et leurs services, tant en Europe que dans le monde. L’édition 2012 avait rassemblé 34 créateurs et 17 villes et plus de 180 rendez-vous professionnels avaient été organisés donnant toute sa signification à cet événement.
Le Cluster Lumière est un partenaire de ce forum car il permet d’affirmer auprès d’un public professionnel les potentialités d’action des entreprises membres.
L’avenir se prépare également lors des rencontres organisées dans le cadre de son programme Innovation Led auprès des grands pôles de compétitivité comme Techtera (textiles techniques), ou encore LUTB (transports) pour dégager de nouveaux champs de recherche. Conforter la place lyonnaise est un mot d’ordre d’une filière dont l’ambition est de posséder à terme un véritable technopôle dédié aux technologies de la lumière qui associera entreprises, centres de recherche.
(1) Led : lampe à diode électroluminescente
Yves Espaignet