Fondation April/ Contribuer à « une société plus équitable et plus solidaire »



Fabienne Ernoult

La crédibilité d’une démarche se juge sur les actions lancées et accomplies. Dans l’esprit du groupe April, créé par le lyonnais Bruno Rousset, la fondation d’entreprise témoigne de sa détermination en élargissant ses domaines d’intervention de la santé à ceux de l’insertion professionnelle et l’insertion sociale.
«Nous ne restons pas dans les discours, nous cherchons à traduire nos idées en actes » confie Fabienne Ernoult, Déléguée générale RSE (Responsabilité sociétale de l’entreprise) au sein du groupe et administratrice de la fondation. La fondation reprend la logique d’initiatives propre à l’entreprise s’appuyant sur 4 axes majeurs : les collaborateurs, les clients, la société civile et l’environnement. Chacun de ces axes d’action regroupe plusieurs problématiques comme la prévention, l’insertion sociale et le handicap pour les collaborateurs, le handicap, les accidents de la vie, l’accompagnement des personnes en voie d’exclusion sociale pour celui des clients. Et Fabienne Ernoult d’insister : « cet engagement sociétal se trouve dans l’ADN de l’entreprise.» Les mots ont leur importance et sa démonstration vise à affirmer la démarche retenue, démarche devant répondre pleinement à l’exigence d’efficacité dans les projets portés.
Présidée par Patrick Petitjean, PDG du Pôle prévoyance santé du groupe, la Fondation April a pris le relais de la Fondation April Santé équitable à la fin de l’année 2013, à la clôture de son programme quinquennal.
Le choix stratégique de cette opération consiste à fédérer les initiatives de toutes les sociétés du groupe dans une instance dont les missions vont dépasser le seul domaine de la santé pour s’adjoindre ceux de l’insertion professionnelle, de l’insertion sociale et de la lutte contre l’isolement. L’ambition de cette nouvelle fondation est de « contribuer à une société plus équitable et plus juste» souligne Fabienne Ernoult. Avec une gouvernance s’appuyant sur un comité scientifique et d’éthique, la fondation gère un budget de 2,550 millions d’euros sur une période de 5 ans (fonds alloués par les 17 sociétés du groupe fondatrices).
Innovant comme le groupe l’a été avec sa « 1ère marche pour l’emploi » qui a permis la formation et l’entrées dans l’entreprise de 12 jeunes en difficulté d’accès à l’emploi, la fondation va agir en partenariat avec la Fondation Emergences pour aider la création d’entreprises solidaires ou encore avec la Fondation entrepreneurs dans la cité pour épauler des micro-entrepreneurs.
Y.E.