Grand Stade/ Jean-Michel Aulas : « c’est un projet d’agglomération important et fondamental pour l’OL »



Le futur stade de l'OL à Décines/ ol groupe

Un parchemin glissé dans une pierre de verre creusée à cet effet, rapidement scellée par le Président d’OL Groupe, Jean-Michel Aulas et Gérard Collomb, Président du Grand-Lyon… Ce geste vient de marquer l’aboutissement de 7 années de péripéties administratives avec plus de 71 recours déposés. Ce marathon judiciaire voulu par les opposants (des riverains, des associations environnementales) n’aura fait que retarder le projet de Grand Stade, complexe multifonctionnel, baptisé par certains « OL land » et lui donner une dimension politique car les polémiques ne sont pas éteintes pour autant.
Ce projet de stade, équipement d’élite selon les normes de l’UEFA, est le fruit d’une initiative privée, menée par les actionnaires d’OL Groupe qui tiennent à hisser le club au même niveau de performances sportives et économiques que les 18 autres clubs européens détenteurs de leur propre stade. La propriété du complexe sportif constitue un centre de ressources indispensable pour espérer figurer parmi les grands clubs. D’ailleurs l’objectif a été dévoilé : l’OL doit être de « façon pérenne dans le top 8 des clubs européens. »
C’est ce modèle que Jean-Michel Aulas, soutenu par Jérôme Seydoux (Président de Pathé et actionnaire de l’OL Groupe) a défendu. Deux hommes, deux entrepreneurs, auxquels le Préfet de Région, Jean-François Carenco, a rendu hommage. En effet, une initiative privée va affirmer le développement urbain de l’Est de la métropole. Tel est le fait marquant de ce projet hors du commun et le soutien des collectivités locales, le Grand-Lyon, le Département et la Région vont permettre son inscription dans le processus d’aménagement de l’agglomération avec notamment les dessertes de transports (bus et tram). Les propos du président de l’OL, lors de la cérémonie officielle, devant plus de 700 personnes, se veulent explicites : « c’est un projet d’agglomération important et fondamental pour l’OL. » Ce que confirme Gérard Collomb en lançant : « c’est un rêve qui va se réaliser pour tous les Lyonnais. » Même enthousiasme exprimé par le maire de Décines, Jérôme Sturla, qui parle de sa fierté de voir ce complexe s’ériger sur sa commune.
Construit par le groupe Vinci, le Grand Stade a demandé un financement de 405 millions d’euros. Le chantier va employer jusqu’à 1500 personnes pendant la phase de construction (livraison début 2016). Le complexe emploiera 1000 personnes en permanence et près de 2.000 les jours de rencontres sportives. Il générera plus de 50 millions de chiffres d’affaires par an.

Y.E.