Ninkasi, la réussite du « brasseur artisanal lyonnais »



Christophe Fargier/ d.r.

Devenu un véritable groupe avec ses brasseries maillant la métropole et sa propre « fabrique de bière » installée à Tarare, l’entreprise Ninkasi, dirigée par son fondateur Christophe Fargier a publié ses chiffres 2013 montrant une croissance de 5% (à périmètre égal) avec une chiffre d’affaires de 10,6 millions d’euros.
Une situation d’autant plus remarquable « dans un contexte de morosité et de crise du secteur de la restauration » comme le souligne le brasseur.
Cette réalité lui permet de retrouver des bénéfices (123.000 euros) après une année 2012 marquée par des pertes en raison des choix stratégiques du groupe avec la création et la mise en activité de son unité de fabrication tararoise : « ce résultat reste encore fortement impacté par les pertes de la fabrique de bière. »
Le groupe a pu mener une forte démarche d’investissement : 3,7 millions d’euros en 2011 et depuis 1,2 million d’euros par an (1).
La production de sa fabrique dépasse les 7.000 hectolitres avec une offre large (bières blondes, ambrées, blanches).
La totalité de ces volumes est destinée au réseau des enseignes CHR (café, restauration) et la GMS (grandes et moyennes surfaces). Cette commercialisation a dégagé un chiffre d’affaires de 1,5 million d’euros en progression de 30%. Cette orientation stratégique doit se poursuivre.

Ouvertures de nouveaux établissements en 2014

Le deuxième pôle commercial repose sur son réseau des enseignes Ninkasi, comprenant désormais 8 établissements sur la métropole lyonnaise qui constitue désormais le secteur d’activité le plus fort avec un CA de plus de 9 millions d’euros. 2014 devrait voir ce réseau s’élargir, confortant l’enracinement local.
Enfin, la brasserie « historique » de Gerland reste la vitrine emblématique du Ninkasi car elle a établi la force du concept « bière, musique » avec sa salle de concerts du Kao dont la fréquentation a dépassé les 120.000 spectateurs pour 927 spectacles présentés lors de la « saison 2013 ». La force du Ninkasi est d’être un lieu dédié au monde artistique.
Cette ouverture est le révélateur de la démarche de Christophe Fargier qui a importé des USA le principe « de faire sa bière et de la vendre sur place. »
Il y a ajouté une ambiance à vivre et à partager avec des spectacles répondant aux attentes d’une population jeune rassemblant étudiants et actifs.
Le succès s’appuie également sur des valeurs d’entreprise, accordant une place importante à la formation et à la promotion de son personnel (170 salariés) qui partage « l’esprit maison » pour faire vivre les établissements du groupe : « cet engagement fort permet de maintenir un taux de rotation en baisse et inférieur au secteur. Cette politique illustre la qualité d’un management participatif qui abouti au développement durable et maitrisé de la Franchise, portée en interne par les hommes et femmes de l’entreprise. »
Ainsi se comprend mieux la confiance en l’avenir de Christophe Fargier qui compte poursuivre la stratégie de développement commercial.
(1)2013 a vu l’entrée au capital d’un investisseur privé qui vient ainsi épauler cette stratégie de développement.
Y.E.