Opinions


Laurent Fiard et Bernard Gaud/d.r.
S'appuyant sur les synthèses de leurs travaux et études, le Medef Lyon Rhône et le Medef Rhône-Alpes ont prolongé l’action de communication, engagée le matin même par Pierre Gattaz au plan national pour présenter son projet « 1 million d’emplois ». Il s’agissait de montrer les enjeux d’un « plan de bataille pour la croissance et l’emploi » décliné à l’échelon de la région et de la métropole lyonnaise.

Il est ainsi quand la tempête gronde, lui parle haut et fort et tient la bannière d’une main ferme la bannière de la CGPME. François Turcas, inusable président de l’organisation patronale, a effectué sa rentrée « médiatique » avec un fort programme d’actions fuyant l’immobilisme qu’il reproche au gouvernement.

Le nouveau président du MEDEF Lyon Rhône effectue sa première rentrée économique à la tête de l'organisation patronale. Il s'est fixé pour cap de dégager de nouveaux espaces de croissance. son parcours d'entrepreneur et son action à la tête du clsuter Edit témoignent de sa détermination à attiendre ses objectifs.

Christophe Gruy
Lui, l’homme d’audaces conduisant le groupe Maïa, préférant jouer la carte de la recherche et l’innovation que la stratégie de la croissance externe, commence à manifeste son exaspération devant la situation auxquelles les entreprises dites de taille intermédiaire (ETI/ 250 salariés minimum) sont confrontées. Ces ETI sont la force du modèle allemand tant envié et pourtant rien ne bouge alors que la question de la ré-industrialisation de la France se trouve au centre des débats politiques. Aussi, Christophe Gruy vient-il de présenter un véritable plan d’action en faveur des ETI à la CGPME.

Eoliennes de Réfroy construites par l'ETI MAÎA
Voici la synthèse des 18 propositions élaborées par Christophe Gruy pour « pour favoriser l’émergence et la croissance des ETI » La problématique initiale de l’indentification doit s’appuyer sur la dimension patrimoniale de l’entreprise de taille intermédiaire. Mais il y a également lieu de mettre en place un système d’identification par la création d’un logo spécifique pour les ETI : « il permettrait aux partenaires publics, aux partenaires privés et au grand public de les identifier immédiatement ».

Hervé Novelli/ d.r.
La modification du régime de cotisation sociale du statut de l’auto-entrepreneur concerne 1,1 million de personnes. Hervé Novelli , ancien ministre, considère que le gouvernement veut le faire disparaitre à terme.

Guillaume Cairou/ d.r.
Guillaume Cairou, PDG du groupe DIDAXIS, Président du Club des Entrepreneurs estime que le Budget 2013 présenté par le gouvernement présente des risques de bloquer tout redémarrage de la croissance. Il demande aux parlementaires de retenir 4 propositions.

Olivier Ginon, pdg de GL Events et le Cardinal Barbarin lors de l'édition 2011/ d.r.
Le rendez-vous d’octobre est désormais un événement attendu car les idées échangées témoignent de la diversité des réflexions des entrepreneurs chrétiens. Le thème « Osons la liberté quant l’entreprise se déchaîne.. » veut témoigner des perspectives des débats qui seront initiés le 2 octobre à Lyon.

Jean François Carenco/ d.r.
Jean François Carenco, préfet coordonnateur du bassin Rhône-Méditerranée, a témoigné de l’urgence de mesures pour devancer le problème de la raréfaction de l’eau avec le changement climatique à venir. Il s’est exprimé lors de la Journée d'information et d'échanges entre gestionnaires et scientifiques sur les conséquences du changement climatique pour la gestion de l'eau dans notre bassin Rhône-Méditerranée, journée organisée par l'Agence de l'eau.

Dans un nouveau livre « Le Réveil des Peuples », Olivier Giscard d’Estaing décrit avec force de détails la société mondialisée de demain, celle du siècle qu’il ne verra pas se terminer mais que le narrateur de ce roman-fiction, véritable fils spirituel, décrit au travers du prisme d’un père qui lui, peut revendiquer d’avoir façonné l’émergence d’une vision rejetant les frontières nationales pour se préparer aux évolutions rapides d’un monde dont les équilibres resteront incertains. Pour comprendre ce livre d’anticipation, il est indispensable de se pencher sur le parcours de l’auteur, un homme hors du commun qui avec un humour tout britannique s’est écrié que la vie politique n’était pas sienne car « il n’y avait pas de place pour deux » ; alors, il a fait le choix d’être toujours à l’avant-garde des idées émergentes.